La Coume - septembre 2018

La Coume

1er et 2 septembre 2018

 

Présents : Kévin, Hélène, Loïc, Maë

 

Arrivés la veille à Herran, petit village tranquille qui a pour avantage de posséder un gîte « spéléo ». Ni une ni deux on réserve notre week-end au milieu de la ferme.

 

Le vendredi soir après s’être installés, Fraise vient nous expliquer comment aller aux trous. Il nous apporte aussi les dernières fiches d’équipement des trous qui nous intéressent soit : le Mile, l’indomptable, Le Denis, le Duplessis, le Raymonde et le Cécile.

 

Samedi :

 

La veille on a jeté notre dévolu sur l’Indomptable et le Raymonde, deux cavités qui offrent un fond à -100, qui se trouvent sur le même chemin d’accès, et qui présentent sensiblement les mêmes caractéristiques d’équipement et le même temps soit environ 2h.

 

 

Hélène et moi-même partons faire du rodéo dans l’Indomptable. Les garçons nous accompagnent jusqu’à l’entrée du trou. 20 minutes de marche d’approche à deux kits chacun, on arrive tous trempés de sueur à notre entrée. La séparation difficile entre les genres se fait alors. Etant donné l’heure tardive de la matinée (12h), chacun mangera de son côté avant de descendre. Avec Hélène on prend notre temps et après avoir rattrapé le temps perdu, refait le monde, mangé et redécouvert le contenu de nos kits (on ne mourra pas de faim c’est une certitude), on commence le rodéo.

 

 

Une tête de puits, une jonction de corde, une tête de puits, 3 fractionnements et on change de tête d’équipement. Hélène passe devant. On a le temps, on n’a pas froid, on chouine un peu sur les différentes possibilités d’équipement avant de continuer plus.  3 fractionnements, un nœud à la tête pour savoir où poser une déviation inutile et une main courante plus tard il est temps de remonter. Le matériel commence à manquer et on s’était donné rendez-vous à 16h avec les garçons.

 

 

Du côté de ces derniers ils ont dû marcher un peu plus, suivre le chemin, descendre dans le lit de la rivière, gambader à travers la forêt sans se faire prendre par l’ours, grimper pour enfin arriver à l’entrée du trou. Le tout grâce au GPS. Un puits et un fractionnement amènent à une salle, quelques mètres plus bas, en dessous des éboulis, une autre salle. Ils cherchent la suite, trouvée rapidement, grâce à un catadiope. Après s’être faufilés dans un méandre sur environ 30 mètres un puits d’une vingtaine de mètres s’ouvre devant eux. En bas, ils retrouvent le méandre qu’ils descendent sur trente mètres pour arriver dans un gros volume où le sol est jonché de gros blocs (anciennement le plafond ?). Il est désormais temps de remonter pour retrouver les filles.

 

 

 

Une fois la réunification faite et devant beaucoup de motivation pour retourner sous-terre, on rejoint une clairière et nous installons une corde dans un arbre avant de passer au décrochement. Ambiance bon enfant garantie sous les bois.

 

 

Finalement après deux décrochements chacun, on reprend le chemin de la voiture pour se restaurer et se reposer au gite.

 

Dimanche :

 

Ce matin Kévin nous quitte pour aller vers d’autres aventures, lui va visiter une grotte préhistorique tandis que nous partons vers le Mile.

 

La marche d’approche est la même que la veille a un détail près… Cette fois-ci pas d’eau. Autant mettre un peu de challenge dans sa vie ! Après 20 minutes de marche sur la colline, 1kg de sueur en moins et pas de réhydratation possible on commence à équiper le premier puits qui s’ouvre juste à côté d’un chemin de randonnée et qui présente une profondeur de 2 mètres 50. Les puits s’enchaînent et très vite on atteint la rivière. Le niveau d’eau bas, plus notre pratique expérimentée de la spéléologie fait qu’on ne remplit pas nos bottes (un bon point pour nous). On alterne régulièrement l’équipement des puits afin que nous puissions tous nous y entraîner.

 

 

La cavité est vraiment intéressante en terme de technique d’équipement dans le sens où il faut parfois se demander si ça vaut vraiment le coup de mettre une corde ou si c'est escaladable. Bref on se triture un peu les méninges !

 

A 12h30 on remonte à la surface tranquillement, on a tous un peu de route à faire avant de rentrer dans nos maisons respectives. Les grottes de La Coume ne sont pas si proches de chez nous (5h de route tout de même). Après un repas rapide, une grosse réhydration par tous les pores de notre corps et un ménage sommaire de notre gîte nous voilà dans nos voitures heureux d’être venus sur ce site spéléo connu et reconnu et confiants, ou presque, pour partir à l’initiateur.

 

A la prochaine pour d’autres aventures !!

 

Maëlys, Kévin, Loïc R et Hélène.

 




Calendrier
« Octobre 2018 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031
Météo

Mercredi

min. 7 ° max. 20 °
Partiellement nuageux

Jeudi

min. 4 ° max. 19 °
Partiellement nuageux

Vendredi

min. 4 ° max. 16 °
Nuageux
Espace Membre

Pas encore de compte ?

Mot de passe oublié ?